Il y a 47 413 élus parraineurs,
Pour une élection Présidentielle.

Le candidat de La Primaire des Françaises et des Français a besoin de 0,0126 % de parrainages soit 600 signatures (pour prévoir une différence avec les 500 signatures demandées après validation du Conseil constitutionnel) pour pouvoir se présenter au 1er tour.

Nombre de parrainages publics et confidentiels à cette heure : 

RAPPEL

On peut constater, dans le pourcentage nécessaire ci-dessus, que le besoin de signatures est dérisoire comparé au nombre d’élus concernés et aux enjeux. Sachant que, c’est le respect de la France et de sa Constitution dont il s’agit.

On peut rappeler ici que la démocratie c’est le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple, mention inscrite dans la Constitution et, jusqu’à ce jour, jamais respectée.

C’est la raison pour laquelle les parraineurs ne peuvent pas laisser sur le bas-côté en les négligeant les défenseurs de notre démocratie à libérer. C’est aussi ce pourquoi les administrés responsables se doivent d’intervenir auprès d’eux.

.AVERTISSEMENT

Tout parrainage, proposition d’idée, de méthode ou de solution, conditionné à une promesse de poste de responsabilité par la suite, serait publiquement dénoncé. Notre philosophie fait que nous sommes tous ici des citoyens responsables, engagés pour servir la France, pas à la condition de l’obtention d’une promesse d’avantage personnel quelconque. Nous laissons cela à l’ancien système politique.

Toutefois, rien ne nous empêcherait de rendre public, à toutes fins utiles, des propositions sans condition et sous réserve d’accord préalable.

Il faut savoir aussi, que les Agoras Citoyennes de France sont une marque déposée par notre collectif et tout plagia serait immédiatement trainé en justice. En revanche, notre collectif est tout à fait ouvert à toutes les personnes séduites par la démarche. L’objectif étant le rassemblement le plus large possible des administrés sur tous les territoires de la France.

Remerciements et Gratitudes :

À toutes les citoyennes et tous les citoyens à titre individuel, anonymes ou connus, à toutes les associations, groupements et mouvements apolitiques et politiques naissants ou de longues dates qui ont contribué, d’une manière ou d’une autre, à enrichir notre démarche de rassemblement et de mobilisation, par une judicieuse remarque lors d’un échange impromptu, jusqu’à une analyse approfondie partagée depuis plus de 20 ans avec l’un d’entre nous. Ce sont grâce à toutes ces contributions que la dynamique et l’organisation de la Primaire des Françaises et des Français a pu se concrétiser.

C’est ainsi qu’enfin le système politique vieillissant, majoritairement contesté et maintenant rejeté, aura en face de lui, seul contre tous, un collectif de Françaises et de Français responsables qui proposent la sortie d’un système bloqué jusqu’à ce jour vers une démocratie semi-directe et permanente.

Les Parrainages selon le profil de l’élu :

· Les députés, les sénateurs et les représentants français au Parlement européen ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les députés, les sénateurs et les représentants français au Parlement européen ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les maires (maires, maires délégués des communes déléguées et des communes associées, maires des arrondissements de Paris, de Lyon et de Marseille) ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les présidents des organes délibérants des métropoles, des communautés urbaines, des communautés d’agglomération, les présidents des communautés de communes ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les conseillers de Paris et de la métropole de Lyon ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les conseillers départementaux et régionaux ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les conseillers territoriaux de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les membres élus des Assemblées de Corse, de Guyane, de Martinique, de la Polynésie française, des Assemblées de province de la Nouvelle-Calédonie et de l’Assemblée territoriale de Wallis-et-Futuna ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Le président de la Polynésie française et le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ;
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

· Les conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger.
(Case avec le nombre de parrainages avec ce « profil »)

.